Utilisateurs en ligne

· Invités en ligne : 2

· Membres en ligne : 0

· Membres enregistrés : 1
· Membre le plus récent : ymasse

à Me FORGET

Monsieur Massé Daniel 8415 E149
C.D. de Muret, B.P. 312 Route de Seysses 31605 MURET
A l'attention de Maître J.L. Forget
Muret le 14-10-2006

Bonjour Maître.

On m'a brisé deux fois ma vie et c'est deux fois de trop.

Il y a une dizaine de personnes responsables du fait que je sois là. Après le coupable qui m'a aussi accusé, qui est le plus responsable derrière lui? Je risque bien d'avoir, je pense des années pour y penser. Je vous le dirais quand je serais sorti.

Je clame toujours mon innocence, bien que j'aie bien compris comment j'ai été leurré. Vous me l'avez prouvé en m'apprenant que vous connaissiez un scellé à décharge sans que jamais celui-ci ne fut mentionné ou observé. Je ne l'aurais pas oublié, évidemment.

On s'est vraiment trompé sur moi. Là ou on ne s'est pas trompé, c'est que tous savaient que j'étais épuisé, conditionné, et que je ne saurais pas me défendre comme il faut, face à autant de prouesses judiciaires.

Comment es-ce possible? Y a-t-il eu une amitié corporatiste partisane? J'en suis convaincu. Vous comprendrez que je ne parle pas seulement du sujet de ma défense. Elle a si peu d'importance, à part pour les miens.

D'ailleurs, ils sont dix aussi à en souffrir de trop. Le plus grave, c'est pour mes parents que je ne reverrais plus en liberté, ma fille Gwell de cinq ans qui n'aura jamais eu son père de toute son enfance et qui pourra se passer de moi. Je n'ai plus que le devoir de mémoire pour clore cette triste histoire.

Il me reste à m'effacer et dire au revoir, plutôt que continuer à croire et espérer qu'on me rende mon acquittement légitime, mon innocence.

Massé Daniel

Commentaires

Aucun Commentaire n'a été publié.

Publier un Commentaire

Connectez-vous pour publier un Commentaire.
Page réalisée en 0,02 secondes
3,851,970 visites uniques