Utilisateurs en ligne

· Invités en ligne : 1

· Membres en ligne : 0

· Membres enregistrés : 1
· Membre le plus récent : ymasse

14-12-2006 Refus de la révision à Denis Seznec

6/ Justice
Denis Seznec et son Grand-Père
"Il n'existe aucun fait nouveau ou élément inconnu de la juridiction au jour du procès de nature à faire naître un doute sur la culpabilité de Guillaume Seznec ", a conclu la juridiction dans un arrêt de 41 pages lu par le président Bruno Cotte."

Je ne vous cache pas mon dégout et mon effroi de voir sans arrêt ce nom de "BRUNO COTTE" en entête de décisions de justice qu'on ne peut que qualifier de "démoniaques".

Aucun être humain n'a le droit de réécrire l'histoire, les magistrats de la cour de cassation et surtout la 17ème chambre présidée par Bruno Cotte ne sont par conséquent plus des êtres humains. J'ai le sentiment de vivre en plein "1984" ...

J'entends souvent l'expression "notre institution judiciaire est sourde, aveugle,...malade" ... Denis Seznec l'a qualifiée en plus aujourd'hui de "folle".

Mon intime conviction (et oui nous aussi les manants avont droit à notre intime conviction) est que l'institution judiciaire n'est plus un membre gangréné qui ne peut plus qu'être amputé à défaut d'être soigné.

L'organe Judiciaire a pris le contrôle du corps tout entier comme dans les films d'exorcisme les plus effrayants.

Et ce qui reste de sain dans ce corps malade, c'est Vous, Moi, ou d'autres Martyrs comme Denis Seznec à qui je rend ici mon humble hommage.


La décision rendue par la cour de cassation aujourd'hui je la subis comme nous tous mais avec un minimum de recul, heureusement.
Je suis bien placé pour imaginer qu'une issue positive soit devenue vitale pour Denis Seznec mais ce refus me paraît encore plus révélateur pour l'opinion de la gravité de la situation pour la Justice française.

Je n'ai pas honte (en tant qu'agnostique) de comparer ce qui vient de se passer à la mise à mort du Christ sur la croix, qui disait à Marie qu'il ferait par son sacrifice de chaque chose une chose nouvelle.

Je veux bien croire que l'histoire se répète, donc je crois que dans ce cas précis Denis Seznec va renaître et détruire le "Temple" en 3 jours.

Je donnerais ma vie pour prendre part à la destruction du "temple de la Justice française".

"Perseverare diabolicum"

Ce qui est diabolique ne peut-être guéri, mais seulement détruit. Et puisque ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, nous sommes très près d'être plus fort que le Mal...

Commentaires

Aucun Commentaire n'a été publié.

Publier un Commentaire

Connectez-vous pour publier un Commentaire.
Page réalisée en 0,02 secondes
3,834,664 visites uniques