Oh non ! Où est le JavaScript ?
Votre navigateur Web n'a pas JavaScript activé ou ne supporte pas JavaScript. Veuillez activer JavaScript sur votre navigateur Web pour voir correctement ce site Web, ou mettre à niveau vers un navigateur Web qui supporte JavaScript.
Utilisateurs connectés
Invités en ligne 9
Membres sur ligne 0

Total des membres: 1
Membre le plus récent: ymasse
Articles

à Me FORGET

[...] J'ai une fille qui grandit, elle a un père qui dépérit. Je réitère avec vigueur que vous fassiez ce constat avant que cette nécessité soit devenue trop tardive voir même inutile. Dites-moi si vous comptez faire cette démarche. J'ai tant besoin de le savoir. [...]


-----------------
Daniel Massé
Centre de Détention de Muret
Route de Seysses
31600 MURET
-----------------

Cher Maître,

Comme convenu, je vous envoie la copie de la réponse que j'ai reçu de Monsieur Badenter.

Je profite de la présente pour renouveler ma demande qui consiste à ce que vous consultiez les scellés, toujours occultés volontairement, ce dont je suis convaincu. En effet, je pense chaque jour à l'expert Monsieur Van Schendel qui a pris partie intégrante de la démarche du juge d'instruction, c'est-à-dire exercer dans le sens de ma soi-disant probable culpabilité. Il a la faculté technique de détourner les éléments à décharge, voir même de mentir, dissimuler, sur ceux-ci quand il s'agit de scellés ou d'exposé confortant ma soi-disant probable culpabilité.

Exemples :

- Dire que du bois fut raboté, sans qu'il y ai eu une démonstration concrète de cela, alors qu'un scellé dissimulé démontre le contraire. (Une plaque de bois avec une trace de sciage)

- Dire qu'il a reconstitué un culot de bouteille sans qu'il soit visible, alors qu'il est plus que vraisemblable que ces éléments aient été protégés dans un cocon de mousse expansive

Pourquoi ne montrer que les goulots ?

- Ne pas parler de cosses serties qu'il y avait dans le colis ainsi que mes lampes de plongée, car elles n'étaient sûrement pas similaires. De plus, au troisième procès, ces cosses n'étaient plus dans mes lampes de plongée.

- Dire avec éloquence que le colis relève de compétences techniques et de méthodes, alors que j'étais technicien méthodes (voir mon curriculum vitae)

- Dire que le calage fut réalisé avec de la mousse expansive sans que l'on puisse le constater, même de façon partielle. Et pour cause... etc .

Cet expert est un menteur comme il le fut lors des expertises de l'affaire A.Z.F., Monsieur Van Schendel a de tout évidence travaillé dans le sens voulu du juge d'instruction, et les experts graphologues interrogés ont négligé des règles élémentaires de la graphologie, hormis Madame Margane, qui a été rapidement congédié.

Je vous supplie de faire la démarche simple pour vous en convaincre si vous souhaitez aller dans le sens de ma défense, afin que je puisse récupérer ma liberté. Je vous demanderais de me dire franchement si vous comptez effectuer cette démarche laissée en souffrance depuis toujours, alors que la prison me détruit chaque jour davantage.

Croyez-moi Maître, je n'ai ni choisi, ni mérité d'être en prison pour pouvoir m'y résigner et supporter encore longtemps cette injustice. Nous avons été vaincu par les mensonges . Je pense qu'il est grand temps que vous fassiez voir le jour à ces allégations fallacieuses.

J'ai une fille qui grandit, elle a un père qui dépérit. Je réitère avec vigueur: Il faut que vous fassiez ce constat avant que cette nécessité soit devenue trop tardive voir même inutile. Dites-moi si vous comptez faire cette démarche. J'ai tant besoin de le savoir.

Avez-vous aussi des nouvelles de votre requête auprès de la Cour Européenne des Droits de l'Homme ?

Veuillez agréer, cher Maître, mes salutations distinguées.


Daniel Massé

29 August 2005 6046 lu 0 commentaire Imprimer

0 commentaire

Laisser un commentaire

Veuillez vous connecter pour publier un commentaire.
  • Aucun commentaire n'a été publié.