Oh non ! Où est le JavaScript ?
Votre navigateur Web n'a pas JavaScript activé ou ne supporte pas JavaScript. Veuillez activer JavaScript sur votre navigateur Web pour voir correctement ce site Web, ou mettre à niveau vers un navigateur Web qui supporte JavaScript.

Comment construire coupable, et aboutir à l'erreur judiciaire?

Comment construire coupable, et aboutir à l'erreur judiciaire?

1) Une accusation téméraire et suivie avec passion.
2) Trouver un mobile, le gonfler et l'extrapoler exagérément.
3) Ne pas chercher ou se préoccuper des autres pistes si un présumé fait l'affaire du parfait coupable.
4) Faire une instruction à charge, occulter ce qui est à décharge tels que documents, factures, courriers, etc.
5) Ne pas tenir compte de certains témoignages n'alimentant pas le dossier à charge, et pouvant amener le doute ou l'interrogation sur un scénario différent de celui établi au départ: Société de surveillance, caméras de surveillance sur les rocades et autres routes, femme de ménage sur les lieux, experte graphologue malmenée au procès et dont le rapport n'a pas été connu au procès puisque le Président l'a renvoyée s'asseoir rapidement à sa place, etc.
6) Émettre des suppositions, des hypothèses fallacieuses afin de noircir le présumé. Alimenter l'ensemble de confusions et de mensonges.
7) Occulter et cacher des indices à décharge. Mettre le plus en évidence des indices pris et acquis après les faits et même certains extorqués alors qu'ils étaient acquis après les faits avec pour preuve leur facture.

Voilà comment l'innocence est bafouée, comment démolir le doute.

Rajouter de la passion et de la partialité pour aboutit à l'erreur, à l'horreur.

Comment construire coupable, et aboutir à l'erreur judiciaire?

1) Une accusation téméraire et suivie avec passion.
2) Trouver un mobile, le gonfler et l'extrapoler exagérément.
3) Ne pas chercher ou se préoccuper des autres pistes si un présumé fait l'affaire du parfait coupable.
4) Faire une instruction à charge, occulter ce qui est à décharge tels que documents, factures, courriers, etc.
5) Ne pas tenir compte de certains témoignages n'alimentant pas le dossier à charge, et pouvant amener le doute ou l'interrogation sur un scénario différent de celui établi au départ: Société de surveillance, caméras de surveillance sur les rocades et autres routes, femme de ménage sur les lieux, experte graphologue malmenée au procès et dont le rapport n'a pas été connu au procès puisque le Président l'a renvoyée s'asseoir rapidement à sa place, etc.
6) Émettre des suppositions, des hypothèses fallacieuses afin de noircir le présumé. Alimenter l'ensemble de confusions et de mensonges.
7) Occulter et cacher des indices à décharge. Mettre le plus en évidence des indices pris et acquis après les faits et même certains extorqués alors qu'ils étaient acquis après les faits avec pour preuve leur facture.

Voilà comment l'innocence est bafouée, comment démolir le doute.

Rajouter de la passion et de la partialité pour aboutit à l'erreur, à l'horreur.
12 December 2003 7,385 1 commentaire

1 commentaire

Laisser un commentaire

Veuillez vous connecter pour publier un commentaire.
  • U
    Crochemore Michel
    Bonjour,

    A la question : « Comment construire coupable, et aboutir à l'erreur judiciaire »

    Il faut peut-être ajouter la question suivante qui est essentielle :

    « Pourquoi , construire un coupable ? »

    et, là les hypothèses peuvent peut-être apporter la « lumière » .

    Les hypothèses peuvent être, entre autre :

    - Protections occulte d'une ou de certaines personnes concernées
    - Mensonge d'une personne. Personne dont la déposition est curieusement plus considérée que celle du présumé coupable. Pourquoi ?
    - Fonctionnaire de justice trop zélé, n'ayant qu'une pensée carriériste qui ne peut se permettre d'avouer s'être trompé ....ou au contraire fonctionnaire de justice n'assumant pas sérieusement sa fonction ......ou , fonctonnaire de justice alors totalement incompétent.
    - Besoin de masquer quelque chose d'occulte.
    - Arrogance de certains qui bien qu'ayant fait fausse route, coute que coute persistent dans l'erreur et peu leur importe la vie d'un homme
    - Etc....

    A chacun d'y trouver la réponse pour le cas Daniel Massé. De toute façon, si on ne cherche pas la réponse, personne ne fera un effort pour nous la donner.

    Je crois que ceux qui jugent , ne sont passez Cartésiens dans leurs neurones, car la VERITE ne peut venir que de l'incohérence de certains faits.

    Cordialement
    - 09 December 2006 20:32